Accréditation 2018 de notre programme de formation postgraduée pour la psychiatrie et la psychothérapie

Les cursus de formation postgraduée des professions médicales universitaires doivent être régulièrement accrédités par l’OFSP. La formation postgraduée pour la spécialité en psychiatrie et psychothérapie sera ainsi évaluée et obtiendra une nouvelle reconnaissance d’ici l’été 2018. 

Dr Julius Kurmann, président de la CPF

Contexte :
L’accréditation périodique des filières de formation postgraduée se fonde sur la loi fédérale de 2006 sur les professions médicales universitaires. L’accréditation a pour but d’attester que les programmes de formation élaborés par l’organisation responsable (ISFM) et les sociétés de discipline médicale correspondent aux exigences légales, ce qui implique de vérifier si les offres permettent aux médecins d’atteindre leur objectif de formation postgraduée.

Démarche :
Pour l’accréditation 2018, nous avons dans un premier temps dû rédiger un rapport d’auto-évaluation selon un questionnaire prédéfini. Ce rapport, dans lequel nous devions prendre position sur différents standards de qualité, a ensuite été analysé par deux experts externes (Prof. Matthias Berger, Fribourg-en-Breisgau, et Dr J. Püschel, Lucerne). Ces derniers ont pu poser des questions et discuter de différents sujets avec des représentants du comité de la SSPP, de la CPF et avec des représentants de médecins-assistants dans le cadre d’une table ronde. Le projet de l’expertise externe de notre programme de formation postgraduée nous a été soumis. L’accréditation définitive, assortie de recommandations et d’éventuelles conditions, se fera dans le courant de l’été 2018.

Remarques en vue de l’optimisation du programme de formation postgraduée (FP):
Nous pouvons tirer plusieurs remarques intéressantes des discussions et du projet d’expertise évoqués plus haut :

  • le programme de FP doit être adapté à la structure de la population, à l’épidémiologie des maladies psychiques, aux soins, aux besoins des patients et à la relève. Il faut créer un lien plus étroit entre le profil professionnel et le programme de FP ;
  • les directeurs d’établissement, les responsables de centres d’enseignement postgradué, les formateurs et les médecins en formation doivent être impliqués davantage dans l’évaluation et le développement du programme de FP ;
  • la formation psychothérapeutique doit être possible tout au long du cursus de formation postgraduée et cette formation devrait être davantage axée sur des connaissances fondées sur la preuve, tant générales que spécifiques à des troubles donnés, et ne pas se cantonner aux écoles traditionnelles de psychothérapie ;
  • le catalogue des objectifs de formation doit être davantage structuré selon un ordre chronologique et formulé d’une façon orientée sur les compétences ;
  • les qualifications spécialisées des formateurs doivent être formulées de façon plus ciblée (p. ex. pour la supervision du traitement psychiatrique-psychothérapeutique intégré, TPPI) ;
  • le programme de FP doit être rendu plus attractif et notamment la participation aux coûts de formation des médecins en FP doit être organisée de façon à gommer les écarts régionaux importants qui existent actuellement.

Etapes à venir :
Dès que le rapport d’expertise définitif sera disponible, la CPF se mettra au travail, évaluera les recommandations et les éventuelles conditions et définira à quel moment mettre en œuvre les différentes recommandations. Notre objectif demeure de proposer un programme de FP attractif, réalisable et adapté à la réalité des soins. Le rapport d'accréditation complété sera bien entendu publié en interne par le SGPP. 


 

 

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print
###DEVNOTE###